14 avril 2009

Le costume marin (3)


Les attributs stylistiques types du costume marin et leurs variantes

Le costume marin comprend généralement six éléments : la chemise ou vareuse, le col, le plastron, les poignets, la cravate, le pantalon – plus le chapeau ou béret dont je parlerai séparément dans un autre article.

La chemise à col en V, qu'on enfile par la tête ou qu'on boutonne, peut rentrer dans la culotte, ou rester flottante ; ce peut être une vareuse large ornée d'un ruban noué à l'anglaise ; ou un blouson court marqué d'une large ceinture. Certaines sont doublées.

▲ à g. : Costume marin anglais pour garçon, vers 1876, The Los Angeles County Museum of Art
à dr. : Costume marin pour garçon, Angleterre, 1878, Pool Vintage Kids sur Flickr

▼à g. : Portrait de Frederick Thomas Hollyer par Frederick Hollyer, vers 1875
National Portrait Gallery, Londres
à dr. : Costume marin pour garçonnet, Angleterre, 1877
Pool Vintage Kids sur Flickr


▲ à g. : Vareuse anglaise en coton blanc, vers 1901,
The Metropolitan Museum of Art, New York
à dr. : Portrait de Harley Granville Barker, photographe inconnu, vers 1880,
National Portrait Gallery, Londres

▼à g. : Costume marin américain, vers 1900,
The Metropolitan Museum of Art, New York
à dr. : Portrait de Vennor et Alfred en costume marin, par Alfred Walter Roper, 1909,
Musée Mac Cord, Montréal

▲ à g. : Costume marin américain en lin et coton blancs, vers 1900-1910,
The Metropolitan Museum of Art, New York
à dr. : Portrait d'enfant de la famille du Président Millerand, photographie François Antoine Vizzavona
vers 1900, Paris, fonds Druet-Vizzavona sur Agence photo de la Réunion des musées nationaux RMN

La vareuse se porte avec un grand col carré dans le dos, ouvert en V sur le devant, amovible ou cousu. Il est traditionnellement orné de trois bandes galonnées blanches, dont on a dit qu'elles représentent symboliquement trois victoires navales fameuses de l'amiral Nelson, mais cette version est contestée par les historiens.

▲à g. : Portrait de Fernand Halphen enfant, par Auguste Renoir, 1880, Musée d'Orsay, Paris
à dr. : Portrait d'Emile Jean Deschanel enfant (détail) par Pierre Carrier Belleuse, 1913
Musée des Beaux-Arts, Rennes sur Agence photo de la Réunion des musées nationaux RMN

Le plastron, uni ou rayé, remplit la partie en V de la vareuse et du col. Il est dit à la russe lorsqu'il monte haut jusqu'au cou, à la bretonne lorsqu'il s'arrête à la poitrine. Uni, il s'orne d'un motif, le plus souvent une ancre marine.

▲ à g. : Plastron de costume marin en lin et coton, broderie rouge ancre marine, vers 1900-1910,
au centre : Plastron de costume marin en coton, broderie bleue ancre marine, vers 1900-1905
The Metropolitan Museum of Art, New York
à dr. : Portrait d'un garçon inconnu, photographie HG Smith, vers 1870,
National Portrait Gallery

▲à g. Costume marin rayé, plastron à la russe, vers 1890-1900,
The Vintage Textile Clothing
au centre : Costume marin (détail), Journal des Demoiselles, vers 1890

Les poignets, serrés, pincés ou boutonnés, ornementés, reprennent généralement la couleur et le décor du col et du plastron. Juste au-dessus, sur l'avant-bras, ou un peu plus haut, des galons et insignes évoquent un grade fantaisiste, des motifs et écussons d'inspiration marine agrémentent le vêtement.

Enfin, on complète la tenue d'une cravate, vraie ou fausse (montée sur un ruban noué derrière le cou), d'une poche poitrine contenant un sifflet de cuivre ou un canif attaché à une aiguillette pour les petits, une montre à chaîne pour les plus grands.

Les tout premiers pantalons des costumes marins sont à pont, comme celui d'Albert Edouard ; leur style va vite évoluer et se diversifier. Pour le garçonnet qui commence à marcher, le bas est constitué d'une jupe évasée ou plissée ; en grandissant, il porte une culotte plus ou moins longue, parfois resserrée au genou (sous l'influence du knickerbocker à la petit Lord, autre succès de la mode enfantine du moment) ; le garçon plus âgé est vêtu d'un pantalon long large. La culotte courte portée sur des bas n'apparaît que peu avant la Première Guerre mondiale.

▲à g. : Portrait du prince Francis, duc de Teck, et du prince Adolphus, marquis de Cambridge
photographie W&D Downey, vers 1875, National Portrait Gallery, Londres
à dr. : Costume marin pour garçonnet, La Mode illustrée, 1894

▼à g. : Robert et Georges Salles enfants debout devant une balustrade
(fils de Claire Salles née Eiffel), photographie anonyme, vers 1900,
Musée d'Orsay, Paris sur Agence photo de la Réunion des musées nationaux RMN
à dr. : Costume marin, La Mode illustrée, 1909


▲à g. : Blouses d'été en coton rayé pour garçonnets, vers 1910, Musée Galliéra
au centre : Costume marin avec jupe pour enfant, 1887,
Grands Magasins du Louvre sur Wikipedia
à dr. : Mode enfantine, Paris, août 1897 (détail)
photographie Roger Viollet, Paris en images

Les digressions du costume marin sont infinies. Ainsi, à partir des années 1890, surtout en hiver, la vareuse peut être remplacée par une veste caban à double boutonnage.

▲à g. : Portrait de Georges, prince de Galles, futur Georges V, photographie W&D Downey, 1877,
National Portrait Gallery, Londres
à dr. : Manteau en laine marine, Peter Thompson, vers 1910-1920,
The Metropolitan Museum of Art, New York

Pendant les deux dernières décennies du siècle, les enfants de bonne famille portent le costume marin, au quotidien pour certains d'entre eux, pour les autres c'est le vêtement du dimanche idéal. Les enfants le préfèrent à toute autre tenue en raison de sa simplicité. A la liberté exotique des marins fait écho la liberté physique des enfants. Cette tendance est relayée par les hygiénistes qui militent pour un vêtement plus confortable.

video

▲Les enfants de la Famille royale d'Angleterre
(enfants de Victoria, Edouard VII et Georges V)
photographies National Portrait Gallery, Londres

video

▲Les enfants de la Famille impériale de Russie
(enfants d'Alexandre III et de Nicolas II) sur Flickr


(à suivre : Les filles aussi)

1 commentaire: